Affaire Ramadan: l’impuissance d’Anne Emery-Torracinta

A défaut de ne pouvoir investiguer le passé, la conseillère d’Etat chargée de l’instruction publique compte bien éviter que ce type d’affaire ne se reproduise.

Affaire Ramadan: l’impuissance d’Anne Emery-Torracinta

Des personnalités genevoises ont réclamé une enquête interne à la conseillère d’Etat chargée de l’instruction publique. Impossible, explique celle-ci, qui préfère insister sur les mesures actuellement mises en place pour prévenir les abus
Le Temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *