Charles Gave, le libéral qui veut défendre les petites gens

À 75 ans, le financier ne cesse d’ajouter de nouvelles cordes à son arc. Aujourd’hui, il sauve un club de rugby, préside un laboratoire d’idées et part en guerre contre les élites. Portrait.

Charles Gave, le libéral qui veut défendre les petites gens

A 75 ans, le financier et essayiste sauve un club de rugby, préside un laboratoire d’idées et se lance dans la campagne pour les européennes avec le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan
Le Temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *