L’UEFA mène un projet de « fair-play financier 2.0 » pour empêcher les achats de gros joueurs

Concrètement, le PSG ne serait, par exemple, plus autorisé à dépenser 420 millions d’euros sur le marché des transferts (comme il l’a fait cet été pour attirer notamment Neymar et Kylian Mbappé), sauf s’il vend pour au moins 320 millions d’euros de joueurs pendant la même saison.

L’UEFA mène un projet de « fair-play financier 2.0 » pour empêcher les achats de gros joueurs

Empêcher les clubs de football de s’offrir les meilleurs joueurs du monde à des prix astronomiques, c’est l’objectif de l’UEFA. Selon les informations du …
Le Nouvelliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *